Je me souviendrai


C'est dans le contexte du « Printemps érable » que Fred Jourdain a été invité à participer au collectif Je me souviendrai. Il a finalement posé son trait sur une trentaine de pages de l'oeuvre, dont vingt-quatre pour soutenir graphiquement N’a plus sommeil qui veut, un texte de Simon Brousseau.

 

 

Digigraphies tirées du livre

 

Une série d’illustrations sous forme d’estampes en série limitée a été tirée à partir de cette publication.

 

Cliquez ici pour voir ces Digigraphies.

Édition


Éditeur: La boîte à bulles

Collection : contre-coeur

Date de sortie : 20 Août 2012

Format : 16.5 x 24 cm

Couverture : Souple

Nombre de pages : 265

ISBN : 978-2849531600

Auteur : collectif

Revue de presse

 

« Concocté dans l’urgence, en à peine un mois, cet ouvrage de 260 pages compte pas moins de 70 participants issus de différents milieux, dont le journalisme, l’illustration, la photographie et la bande dessinée. (...) On se doute bien qu’un tel ouvrage, réalisé en un temps de record olympien, ait exigé une gestion sans faille. Au final, Je me souviendrai est à l’image de l’heureux tintamarre qui a pris nos rues d’assaut : spontané, éclectique, festif. » Jean-Dominique Leduc, Journal de Montréal

 

« Je me souviendrai est donc une immersion spectaculaire au cœur du printemps érable, avec ses tours et ses détours, ses revers et ses moments d’intensité, ses coups de gueule et ses coups de matraque. L’ouvrage suit la chronologie des événements, ce qui permet de dresser un portrait aisément saisissable du déroulement de cette saison unique. » Annabelle Moreau, Nous autres